Vous l’avez très certainement remarqué, une mystérieuse femme apparait sur toutes les étiquettes de nos bouteilles de vin. Parfois rose, d’autres fois verte… Mais que symbolise-t-elle ? Éléments de réponse avec Maïlys Paradis, illustratrice et créatrice de notre identité visuelle.

Comment as-tu rejoint le projet Coste-ubesse ?

« Durant mes études d’illustration et de graphisme en 2016, un de mes professeurs m’a parlé d’un concours organisé par Jean-Luc Saumade. Ce dernier recherchait un/e artiste pour réaliser l’identité visuelle du domaine Coste-ubesse. J’ai remporté le concours et j’ai rencontré Jean-Luc afin d’échanger autour d’un café à Montpellier. »

Comment s’est déroulé ce premier échange ?

« Jean-Luc avait apporté avec lui une photo de famille en noir et blanc qui m’a profondément touché. Il m’a expliqué que le domaine était une affaire de famille depuis plusieurs générations et que l’authenticité en était le maître-mot. Je ressentais déjà que l’émotionnel serait au centre de ma réflexion. Jean-Luc a ensuite laissé libre court à mon imagination, me donnant ainsi la possibilité de créer. »

 

Photo de famille en noir et blanc de la famille Saumade

 

Comment s’est déroulé le processus de création ?

« Je procède toujours de la même façon : J’ai 2 carnets, l’un est composé de croquis et l’autre comporte mes recherches sur le sujet. J’ai commencé à dessiner, d’abord des formes abstraites puis des formes telluriques et au fur et à mesure j’en suis arrivée à représenter un corps de femme. »

 

Croquis de Maïlys

Que symbolise cette femme ?

« Cette femme symbolise la Terre. Une “mère nature” sans qui il n’y aurait ni vignes, ni vin. Une sorte de déesse à l’image de Gaïa dans la mythologie grecque, très authentique et aux courbes “imparfaites”. Cette idée de mouvement et d’imperfection rappelle le Pic St Loup à la fois rocailleux, sinueux et pourtant si beau. »

Quelles ont été tes inspirations pour ce projet ?

« Chaque bouteille de vin de part son nom, sa sonorité et sa composition m’ont inspiré des formes et des couleurs différentes. Par exemple, pour le Moja Negra j’ai représenté une femme qui effectue un pas de danse car le nom du vin m’évoquait la fête et la joie.  Et puis, étant moi-même originaire du Sud de la France, la garrigue environnante et la douce odeur des pins d’Alep me rappellent mon enfance et m’inspirent continuellement… »

Pour découvrir le travail de Maïlys c’est par ici